Services financiers Choix du président offre un compte d’épargne 2,6% d’intérêt

Meilluere compte d'épargne

Bonnes nouvelles pour les épargnants, 2 institutions annoncent un rendement élevé pour les comptes d’épargne.

Saviez-vous que vous pouvez économiser beaucoup d’argent en comparant les taux. Découvrez combien vous pouvez économiser sur votre prêt hypothécaire et les paiements sur vos cartes de crédit.

Services financiers Choix du Président offre à ses clients, un compte d’épargne avec un rendement de 2,6 % sur le compte Interest First Savings Account et un compte-chèques sans frais. Il est disponible jusqu’au 15 juillet. C’est le rendement plus élevé offert par une institution financière canadienne. Seuls les 2,5% du compte épargne-placement de ING Direct et son compte d’épargne-placement RER s’en approchent. La moyenne pour les comptes d’épargne se situe entre 1,4 et 1,8 %.

Rendements élevés

Avec des taux d’intérêt aussi faibles, les comptes d’épargne ne représentent pas ces jours-ci le moyen le plus efficace de constituer son patrimoine. Mais les épargnants continuent de vouloir faire croître leur épargne et en veulent plus pour leur argent. Les institutions intensifient donc la chasse aux épargnants avec des taux de plus en plus concurrentiels afin de s’accaparer davantage de parts de marché.

Le marché regorge d’anciens clients d’Ally Canada à la recherche de rendements élevés. Cette banque en ligne offrait un taux de 1,8 % avant d’être récemment fermée par sa société mère, la RBC qui à offert à ces clients 1,2 % d’intérêt sur les sommes déposées. Insatisfait, nombreux sont ceux qui se sont tournés vers d’autres banques et les services financiers Choix du président et ING de se monde, se font un devoir de tenter de les attraper.

L’épargne est roi

Le bon vieux compte d’épargne est ce qui constitue le pain et le beurre d’une banque. Les institutions apprécient les épargnants parce qu’ils ajoutent un valeur garantie à l’entreprise, contrairement aux opérations financières plus risquées comme les prêts hypothécaires, les marges de crédit et les investissements, qui peuvent, en cas de défaut, occasionner des pertes.

Une solide base d’épargnants réduit également le risque d’être fragilisé par un surendettement dû à une consommation excessive. Les banques dont la rentabilité dépend principalement des frais de service, des transaction boursières et du financement à court terme, sont considérées à risque par les agences de notation comme Moody’s, qui a déclassé 6 banques canadiennes en janvier par ce qu’elles étaient « de plus en plus dépendantes des consommateurs.»

Une réglementation qui force l’épargne

Le maintien d’un seuil minimal d’épargne est non seulement une pratique recommandée pour les banques canadiennes, c’est aussi une exigence du Bureau du surintendant des institutions financières (BSIF). En mars, il a été décrété que la solidité des banques est une composante vitale de la santé économique du Canada. L’appellation «trop important pour faillir » leur a été accolé. En conséquence, on encourage les banques à se doter d’actifs à faibles risques et on exige qu’elles imposent un supplément de 1 % sur les actifs à risque élevé. Ceci afin de protéger les actifs de base en cas de récession ou de secousse financière.

La chasse à l’épargnant à laquelle se livre la CIBC, qui est en partenariat avec les services financiers Chois du président qui est lui-même propriété de Loblaw, et est une des institutions identifiées par le BSIF, est un moyen de renflouer ses coffres, de renforcer sa base d’épargne et de se préparer à un autre éventuel ralentissement économique.

Allez-vous vous laisser tenter par ces comptes à haute rendement? Laissez-nous le savoir!

Cet article est aussi disponible en Anglais

Autres sujets aussi lié à cet article

Économies et Investissements / Gérer Votre Argent / Nouvelles Économiques

Laisser un commentaire