Qu’est-ce qu’un Bitcoin?

bitcoinEn ce moment il y a beaucoup de bruit autour de cette monnaie virtuelle appelée Bitcoin. Il s’agit de la première monnaie numérique décentralisée qui peut être transférée de personne à personne par Internet sans avoir besoin de passer par une banque, une institution financière ou un organisme gouvernemental. Sa valeur repose sur l’hypothèse que en coupant les intermédiaires, en l’occurrence les banques, il revient moins cher de faire des affaires partout dans le monde.

Confus? Moi aussi. Voici ce qu’est Bitcoin et pourquoi il est si populaire.

Né de la crise

La crise financière a engendré un certain scepticisme quant au rôle positif que joueraient les banques dans l’économie. En 2009, l’idée de Bitcoin est née de ce questionnement. Elle a pour prémisse qu’une monnaie qui est échangée d’une personne à l’autre est moins vulnérable aux décisions des institutions financières. Cet échange de pair-à-pair, doit en théorie réduire les coûts de gestion et rendre les opérations beaucoup plus transparentes. Jusqu’à présent, il y avait peu d’intérêt pour cette idée, mais avec la baisse du prix de l’or, les investisseurs commencent à s’intéresser de plus près à cette monnaie qui n’est pas liée à un organisme gouvernemental ou à une commodité comme l’or et qui ne dépend pas d’un organisme de compensation.

Comment ça marche?

Il s’agit de la partie la plus délicate. Les « mineurs » numériques créent des Bitcoins de la même manière que les mineurs réels trouvent de l’or pour soutenir la valeur de la monnaie traditionnelle. Ces «mineurs» des temps modernes doivent résoudre des équations mathématiques complexes pour créer des pièces qui sont ensuite mises à la disposition des Internautes qui peuvent les utiliser dans le cadre de transactions commerciales dans l’univers numérique. Chaque transaction possède une signature numérique qui lui est propre, ce qui rend impossible la duplication ou la réutilisation des Bitcoins qui ont déjà servis. Cet argent virtuel est ensuite stockée dans un porte-monnaie virtuel et peut-être utilisé pour faire des affaires là où les Bitcoins sont acceptés.

Les Bitcoins font gagner des recompenses

À l’instar des programmes de points-bonis du Choix du président et de Airmiles, Bitcoin a également son programme de récompenses, qui propose des points-bonis virtuels qui peuvent être utilisés pour acheter des biens et services à partir d’un catalogue spécial ou dans des magasins donnés. Le programme de récompense de Bitcoin peut s’avérer le plus généreux qui soit, n’importe qui peut décider de les accepter en guise de paiement, créant ainsi un potentiel infini pour les partenaires des détaillants.

Qui utilise les Bitcoins?

Environ 100.000 personnes sont actuellement inscrites au réseau Bitcoin et participent à cette économie virtuelle. En mars, il y a eu pour plus de 5,2 millions de dollars de transactions Bitcoin documentées. Selon le site Bitcoin, n’importe qui peut accepter des Bitcoins en guise de paiement.

Cette popularité devrait augmenter de manière substantielle. Les utilisateurs de première heure ont le potentiel de devenir très riches, tout comme ceux qui ont été parmi les premiers à investir dans l’or, ou dans toute autre matière précieuse. Pour l’instant, cependant, leur avenir reste incertain et la valeur de cette monnaie virtuelle continue de fluctuer. Au début de 2013, un Bitcoin valait 13,51 $. Puis, au début avril, alors que le gouvernement de Chypre annonçait qu’il vendait une partie de ses réserves d’or pour lever des fonds,le Bitcoin s’échangeait à plus de 266 $, avant de chuter à moins de 100 $ la semaine dernière.

Comment en obtenir?

On peut tous devenir mineur et prospecter pour trouver des Bitcoins, mais à moins d’avoir la bosse des mathématiques, le processus peut s’avérer très difficile. Une approche plus courante consiste à troquer des dollars ou d’ autres devises contre des Bitcoins. Pour les utiliser, on doit ensuite créer un portefeuille numérique Bitcoin et recevoir ses premières adresses Bitcoin. Ils peuvent ensuite être achetés auprès de fournisseurs tels que Coinbase.com.

Ne pas oublier que ce n’est pas une monnaie réelle

Bitcoin est un concept très intéressant et il ne fait aucun doute que le monde se dirige vers les transactions virtuelles. En fait, beaucoup d’entre nous utilisent déjà une forme d’argent virtuel, que ce soit le numéro de notre carte bancaire ou la valeur inscrite sur nos relevés de comptes. Mais combien d’entre nous pouvons toucher notre salaire, payer nos factures, cotiser à nos REER et faire l’épicerie sans toucher un seul dollar en papier? C’est la base de l’idée Bitcoin, mais il importe de souligner que pour lui donner un sens, nous avons encore besoin de convertir les Bitcoins en dollars ce qui lui donne une valeur de référence.

Qui ne devrait pas les utiliser?

Mon père fait toujours la file à la banque pour encaisser un chèque ou retirer de l’argent. Il n’a pas confiance au monde en ligne pour compléter ses transactions financières et préfère obtenir de l’argent comptant avec un reçu. Bitcoin n’est donc pas pour lui. C’est peut-être un exemple extrême, mais Bitcoin en est encore à ses premiers balbutiements et si faire parti des premier à participer à une nouvelle économie vous rend nerveux, mieux vaut attendre avant de se lancer dans une séance de magasinage Bitcoin.

Autres sujets aussi lié à cet article

Économies et Investissements / Nouvelles Économiques

Laisser un commentaire