Qu’advient-il des points-bonis accumulés quand on meurt?

points-bonis
La plupart d’entre nous collectionnons avidement des points-bonis dans l’espoir qu’un jour on pourra s’offrir quelque chose de vraiment cool. Mais qu’advient-il si on décède avant d’avoir eu la chance d’en profiter? Peut-on les léguer par testament à un être cher? Selon un récent article paru dans le Financial Post, oui c’est possible, en grande partie du moins.

Les Canadiens sont friands de points-bonis

Selon une étude marketing effectuée en 2009, il y aurais 115 millions d’adhérents à différentsprogrammes de fidélité au Canada. Un ménage canadien adhère en moyenne à 9,2 de ces programmes. Les programmes les plus populaires sont de loin Aéroplan et Airmiles. revendiquant respectivement 4 millions et 9,5 millions de membres.

Les léguer à un être cher

Je n’aurais jamais songé à léguer mes points-bonis par testament, mais j’en amasse si peu. Je ne crois pas que ça en vaille la peine. D’autres personnes par contre en accumulent des milliers par année et les réservent pour quelque chose de réellement spécial. Ceux qui souhaitent léguer ces points par testament devraient examiner les contrats d’adhésion à ces programmes pour voir si c’est possible. Un legs testamentaire assure que ces points-bonis vont se retrouver entre les mains de la personne choisie. Ça aide à éviter les conflits familiaux posthumes.

Les règles de transfert des points-bonis varient en fonction du programme de fidélité auquel on adhère. Air Miles par exemple permet la fusion d’un compte avec celui d’une personne décédée. On doit simplement fournir un certificat de décès et une lettre signée par l’exécuteur testamentaire ou le représentant légal du défunt. La politique de transfert d’Aéroplan permet quant à elle, d’utiliser les points-bonis d’un défunt à condition de fournir une copie du certificat de décès, une copie du testament et d’acquitter les frais de traitement de 30 $. À défaut d’un testament, on doit faire la preuve que nous somme le conjoint ou l’héritier du défunt pour pouvoir bénéficier de ses points-bonis.

Aucun transfert pour certains

D’autres programmes de cartes de crédite appliquent des politiques plus restrictives. Le National Post a effectué une analyse de certains des programmes de fidélité les plus populaires. En cas de décès, le programme de fidélité de Shoppers Optimum par exemple, ferme le compte du défunt radiant du coup les points accumulés. Les gestionnaires du programme de la carte de crédit de American Express quant à eux, n’envoient même pas les formulaires de réquisition sans un appel de l’exécuteur testamentaire.

Vous souhaitez léguer vos points-bonis sans soucis? Suffit de communiquer à votre légataire les renseignements donnant accès à votre compte, incluant le mot de passe et le numéro du compte. La plupart des programmes permettent d’utiliser les points-bonis en ligne, sans vérifier qui les utilisent. Selon le National Post cela pourrait par contre être contraire aux règles.

Hériter est plus facile avec un peu de préparation. Avant d’appeler l’émetteur, il faut s’assurer d’avoir en main une copie du certificat de décès, les numéros de compte des programmes de fidélisation de la personne décédée, ainsi que ses adresses courriel et domiciliaire. Il faut aussi ouvrir son propre compte afin que les points puissent y être transférés. En l’absence d’une copie du testament, il faut présenter une lettre de l’exécuteur testamentaire.

Autres sujets aussi lié à cet article

Économies et Investissements / Tout sur les Cartes de Crédit

Laisser un commentaire