Pourquoi est-il si difficile d’épargner

Canadians are finding it tough to commit to savings options
Les Canadiens sont économes c’est bien connu.
Ils aiment investir une partie de leurs revenus dans un compte d’épargne hors de portée qui fait des petits en toute quiétude. En fait, 84% des Canadiens pratiquent une forme ou une autre d’épargne que ce soit en cotisant à un REER, en ayant des placements ou en empilant dans un compte bancaire courant.
Gagnez du temps et de l’argent comparer les taux hypothécaires!

Mais, comme l’indique un sondage de Choix du Président services financiers mené par Léger Marketing, les Canadiens trouvent toujours aussi difficile d’épargner. “Il est difficile pour de nombreux Canadiens, en particulier pour les familles, de gérer leurs dépenses et d’épargner sans avoir à faire d’importants sacrifices», explique dans un communiqué l’auteur et vedette du petit écran Kathy Buckworth, conseillère familiale en chef chez Choix du Président services financiers ® et mère de quatre enfants.

L’endettement à préséance sur l’épargne

Selon ce sondage, 63 % des Canadiens qui n’arrivent pas à épargner croient que c’est parce qu’ils ne gagnent pas assez d’argent pour le faire, alors que 68% des gens interrogés disent avoir récemment eu à réduire leurs dépenses pour défrayer un coup de la vie plus élevé ou pour payer leurs dettes.
Toutefois, les nouvelles semblent plutôt bonnes du côté de l’endettement. 42 % des répondants affirment avoir réduit leur niveau d’endettement au cours de la dernière année, alors que 30% disent que leurs niveaux d’endettement est resté relativement stable et seulement le quart avouent s’être endetté davantage.

Les dettes semble un élément de motivation pour 73% des répondants qui disent avoir ajusté leurs habitudes de consommation pour régler cette dette. 67 % voient la vie en rose et s’attendent à avoir moins de dettes à la même période l’an prochain, alors que 10 % s’attendent à être plus endetté et 20 % et être endetté au même niveau.

Optimisme concernant les taux d’intérêt

Selon ce sondage, 53 % des gens interrogés s’attendent à ce que le taux d’intérêt sur leur compte d’épargne demeure inchangé tandis que 42% s’attendent à la même chose du côté des investissements.
À l’inverse, bon nombre s’attendent à une augmentation des taux d’intérêt (53%), des frais bancaires (61%) et des frais de carte de crédit (47%).
Mais comment les Canadiens comptent-ils faire face à cette hausse des taux d’intérêt?
Mme Buckworth recommande de magasiner les comptes d’épargne et d’en choisir un qui offre des frais bancaires moins élevés et plus de bonis-récompenses.
«Réduire ses frais bancaires, tout en gagnant des bonis-récompenses tous les jours est une façon simple et pratique de faire travailler son argent encore plus fort toute l’année», ajoute-t-elle.
Il semble que les Canadiens soient ouverts au changement, 66% se disent prêts à changer de compte bancaire ou de carte de crédit, s’ils obtiennent de meilleures conditions.
Mieux vaut donc faire ses devoirs et voir si on peu en obtenir plus pour son argent. Ça pourrait nous donner une raison supplémentaire d’épargner.

Autres sujets aussi lié à cet article

Gérer ses Dettes / Gérer Votre Argent / Nouvelles Économiques

Laisser un commentaire