Manuvie abaisse son taux hypothécaire à 2,89% puis se rétracte

Manulife Bank of Canada drops mortgage rate to 2.89%

La financière Manuvie a été le dernier prêteur majeur à réduire son taux hypothécaire fixe sur 5 ans, le réduisant de 3,09% à 2,89%. Mais l’institution s’est raviser à la suite de pressions exercées par le ministre des Finances, Jim Flaherty.

Dans une déclaration à la presse, Manuvie a affirmé: «Après consultation avec le ministère des Finances, nous avons décidé de retirer notre campagne de promotion et de ramener notre taux au niveau précédent.»

Le ministre des Finances, Jim Flaherty, a mis les prêteurs et les emprunteurs en garde, leur rappelant que l’abaissement des taux hypothécaires constitue un risque pour l’économie et pour les individus parce qu’ils encouragent les acheteurs de maison à emprunter plus qu’ils ne devraient. Une situation qui pourrait être difficile à gérer à long terme.

Ce sont ces mêmes préoccupations qui ont incité le gouvernement à durcir les conditions d’obtention d’un prêt hypothécaire pour les acheteurs à haut risque, en réduisant l’été dernier la période d’amortissement maximale de 30 ans à 25 ans.

La réduction des taux d’intérêt peut être considérée comme allant à contre-courant de la trajectoire établie par l’adoption de ces mesures. La BMO s’est attiré les foudres du ministre pour avoir réduit son taux à 2,99 % en janvier. Jim Flaherty a également fait des reproches à Manuvie, qui opère principalement en ligne, ce qui l’a incité à restaurer son taux fixe sur 5 an à 3,09%.

Pourquoi les prêteurs abaissent-ils les taux?

Mais qu’est-ce qui a incité Manuvie à sauter dans la mêlée des taux réduits? Ça se résume à une bonne vielle concurrence! Il y a tout simplement moins d’acheteurs qualifiés sur le marché. De nombreux acheteurs potentiels sont rentrés bredouilles à cause du resserrement des règles de qualification de la SCHL. Si on ajoute les ventes de maisons qui sont en baisse à travers le pays, certains prêteurs n’ont guerre le choix de faire tout ce qui est possible pour gagner des parts de marché. La BMO a lancé le bal en ne réduisant son taux que de 1 % mais ça a suffit à attiré l’attention des acheteurs de maison et à faire les grands titres des journaux.

Les grands prêteurs ont crée un précédent en réduisant leurs taux à des niveaux records, eux qui affichent habituellement des taux plus élevés que ceux offerts par les courtiers hypothécaires et les coopératives de crédit comme Desjardins. En ce moment le taux hypothécaires fixe sur 5 ans le plus faible au Canada est de 2,77 %. Il est offert par les courtiers hypothécaires Butler Mortgages et Advent Mortgage Services. Ce taux est à 12 points de base de moins que les 2,89% offerts par la financière Manuvie.

Guerre des taux, quels avantages

Vivons-nous une guerre des taux hypothécaires ce printemps? Ces baisses de taux soulèvent certainement la question. Selon les experts de notre comité aviseur sur les taux hypothécaires, les taux risquent de chuter très légèrement, mais il est peu probable que nous vivions de nouveau la frénésie de réduction que nous avons connue au cours des années passées. George Hugh, président de Taurus Mortgage Capital et membre du comité aviseur avance que «En raison d’un ralentissement du marché immobilier et de l’incertitude qui persiste sur les marchés internationaux, il y a peu de chances que nous assistions à une guerre des taux hypothécaires .» Il ajoute que si les taux ont traditionnellement une tendance à la baisse à cette époque de l’année, on ne peut s’attendre à aucun mouvement significatif cette année.

Nouvelle norme

De plus, une guerre hypothécaire aurait moins de poids ces jours-ci. Bien entendu la concurrence a vivement réagit lorsque la BMO a introduit son taux à 2,99 % en janvier, c’était la première fois qu’une grande banque réduisait son taux en dessous des 3 %. À l’époque, les taux de courtage oscillaient autour des 2.90% laissant peu d’espace entre les taux des grandes banques et les aubaines. Les courtiers ont depuis encore réduit leurs taux qui se situent sous la barre des 2,80 % ces derniers mois. Ce contexte rend l’éclatement des records planchers presque monnaie courante.

Obtenir le meilleur taux

Voici ce que les banques ne veulent pas qu’on sache, pas besoin d’attendre que les taux soient affichés pour agir. Les consommateurs avisés peuvent en effet obtenir un meilleur taux. Une étude récente de la Banque du Canada conclu que les consommateurs qui suivent le marché hypothécaire et qui connaissent les taux offerts par les autres prêteurs font toujours une meilleure affaire sur leur prêt hypothécaire. Suffit de remettre en question le fait que le taux affiché par sa banque est le meilleur. L’étude nous apprend aussi que 30 % des acheteurs font appel à un courtier hypothécaire pour magasiner un prêt et que seulement le tiers du groupe étudié a choisi d’emprunter de sa propre banque.

Autres sujets aussi lié à cet article

À propos des Hypothèques / Gérer Votre Argent

Laisser un commentaire