La plupart des premiers acheteurs commettent au moins 1 erreur

meilleur taux hypothecaire quebec
Quand le poète et penseur américain Vanilla Ice dit : «Arrêtez, collaborez et écoutez» dans sa chanson à succès Ice Ice Baby, il ne cherche probablement pas à communiquer un message particulier aux acheteurs de maisons. Mais les propriétaires interrogés dans le cadre d’un sondage réalisé en marge de la 20e conférence annuelle de la RBC sur l’accès à la propriété, s’en sont certainement inspirés pour rappeler aux futurs acheteurs de s’arrêter, de travailler avec un conseiller et d’examiner attentivement les conditions avant de signer le contrat d’achat d’une maison.

Attention aux petits details

Pour un premier acheteur, les nombreuses étapes qui mènent à l’achat d’une maison peuvent sembler fastidieuses et sans fin. La plupart des nouveaux propriétaires admettent avoir fait au moins un faux pas au cours de ce processus, 60 %, selon le sondage de la RBC. Ils ont soit sous-estimé l’importance des rénovations soit négligé de faire inspecter la maison. Les propriétaires interrogés recommandent aux débutants d’éviter ces erreurs.

« Malheureusement, il n’existe aucune recette pour acheter sa première maison. Il est donc important d’obtenir les bons conseils afin d’éviter les suppléments inattendus » explique Rachel Wihby, directrice de la Stratégie pour l’achat d’une première maison à la RBC. « Passer outre l’inspection de la maison ou se précipiter pour acheter vont à l’encontre des conseils que les propriétaires prodiguent à l’endroit des acheteurs potentiels, particulièrement à l’endroit des jeunes et des premiers acheteurs. »

Les pires gaffes

Selon les propriétaires interrogés, les pires erreurs consistent à sous-estimer l’importance des rénovations (15 % ), à mettre un acompte trop petit (14 % ) et à ne pas faire inspecter la maison (13 % ). L’achat trop rapide (11 %) et l’omission d’ajouter les frais afférents au coût total d’achat (10 %) constituent les erreurs les plus fréquentes.

«Pour la plupart des gens, l’achat d’une maison représente la plus importante décision d’achat d’une vie. Il est donc important de bien le planifier et de l’analyser froidement. » ajoute Mme Wihby. «Mieux vaut consulter un expert à chacune des étapes et se garder une marge de manœuvre pour être en mesure de palier aux imprévus. »

Suffisamment d’épargne?

Le montant de l’acompte à verser représente un défi, particulièrement pour les jeunes propriétaires (18-34 ans). 21% souhaitent avoir mis un acompte plus important à l’achat, c’est 50% de plus que la moyenne nationale qui est de 14%.

Les jeunes propriétaires regrettent aussi ne pas avoir suffisamment pris en compte les futurs besoins d’espace pour la famille, seulement 13 % disent s’en être préoccupé. Curieusement, certaines des préoccupations soulevées, sont invoquées pour justifier le report de l’achat.

46 % disent ne pas avoir acheté parce qu’ils ne peuvent pas se le permettre, alors que 32 % épargnent toujours pour accumuler un acompte. 62 % des futurs acheteurs estiment qu’ils pourront mettre environ 10 % de la valeur de la maison en acompte et 53% s’attendent à mettre jusqu’à 3 ans pour accumuler cette somme.

Hypothèque, s’éloigner des taux fixes

Le sondage a également traité des prêts hypothécaires. 42% des propriétaires se disent davantage intéressés par une formule hybride et sont plus susceptibles de favoriser un contrat hypothécaire qui s’étale sur une période de plus de 5 ans.

Avez-vous commis une de ces erreurs lors de l’achat de votre maison? Racontez-nous votre expérience! Visitez-nous sur Facebook ou sur Twitter.

Cet article est aussi disponible en Anglais

Autres sujets aussi lié à cet article

À propos des Hypothèques / Acheter une Maison / Hypothèques / L'achat de Votre Première Maison

Laisser un commentaire