La fraude par carte de débit, en baisse de 73%

Debit card fraud is declining
Combien de fois en faisant la queue à l’épicerie a-t-on entendu une caissière adolescente maladroite dire; cette carte a été volée. Heureusement ces cas sont de plus en plus rare depuis que les consommateurs sont sur leurs gardes.

Selon Interac, en 2012 les pertes dues à la fraude par copiage de carte de débit sont les plus faibles enregistrées depuis 2003. À 38,5 millions de dollars il s’agit d’une baisse de 73% par rapport au niveau record de 142 millions de dollars établit en 2009. En 2012, le montant des fraudes atteint à peine 0,012 % du volume de transactions effectuées par les cartes de débit personnelles.

Saviez-vous que vous pouvez économiser du temps et de l’argent en comparant les taux … trouver votre meilleur taux hypothécairemeilleur taux hypothécaire et des cartes de crédit au Québéc.

La lutte contre la fraude

On pouvait s’attendre à cette baisse, le nombre de détenteurs de cartes remboursés est passé de 238 000 en 2009 à 93 800 en 2012, un soupir de soulagement pour l’institution dont la politique de non responsabilité l’oblige à rembourser les détenteurs pour les pertes résultant d’actions indépendantes de leur contrôle. «Notre stratégie à niveaux multiples de lutte contre la fraude par carte de débit produit des résultats probants et contribue à renforcer la confiance dans le niveau de sûreté, de solidité et de sécurité du performant système Interac», avance Caroline Hubberstey, responsable des communications externes de l’Association Interac et de la société Acxsys. « La conversion progressive à une technologie de puces est une tactique essentielle de notre stratégie de prévention de la fraude. Elle est soutenue par d’autres éléments qui sont aussi essentiels au succès de l’opération. »

Tout est dans la puce

Une puce est beaucoup plus difficile à copier que la traditionnelle bande magnétique.

En janvier 2013, 99% des cartes de débit Interac et 99,6 % des guichets automatiques fonctionnent à l’aide d’une puce. De plus. près de 90 % des terminaux de paiement dans les commerces ont été convertis et l’ensemble des points de vente le seront d’ici la fin de 2015.

Le consommateur averti

Malgré tous les gadgets développés par les banques pour sécuriser les transactions, il reste que le consommateur joue un rôle très important dans la prévention de la fraude.

Voici quelques mesures qu’on peut prendre pour mieux se protéger :

Il est préférable d’utiliser la puce quand cela est possible plutôt que de glisser sa carte dans la machine. Les machines qui n’acceptent pas les puces sont clairement identifiées.

Toujours protéger son NIP à l’aide de sa main ou de son corps lors d’une transactions.

Garder un oeil sur sa carte de débit lorsqu’on effectue une transaction à la caisse et ne pas la laisser sans surveillance.

Vérifier ses relevés et communiquez immédiatement avec sa banque si on observe une activité inhabituelle, comme des achats qu’on n’a pas faits ou des frais prélevés sans raisons apparentes.

Appeler immédiatement son institution financière, si sa carte est perdue, volée ou retenue dans un guichet automatique.

Mémoriser son NIP.

Choisir un NIP unique qui ne comporte aucun chiffre identifiable ou évident.

Si un guichet nous semble louche, ne pas l’utiliser et le rapporter immédiatement à l’institution financière concernée.

Être vigilant et faire attention. Si on se sent surveillé, mieux vaut annuler la transaction et utiliser une autre machine.

Autres sujets aussi lié à cet article

Gérer Votre Argent / Non classé / Nouvelles Économiques / Tout sur les Cartes de Crédit

Laisser un commentaire