Fumer à domicile réduit la valeur d’une maison jusqu’à 29%

valeur d'une maison

Nous savons tous que le tabagisme coûte cher. Non seulement les cigarettes sont dispendieuses, elles rendent aussi plus susceptibles de souffrir d’une multitude de troubles et de maladies y compris du cancer. On sais tous qu’être fumeur augmente le coût d’une assurance vie, mais peu de gens savent que fumer à l’intérieur réduit la valeur de revente d’une propriété. Non seulement fumer menace-t-il la santé de nos proches à cause des dangers associés à la fumée secondaire, en plus, ça diminue la valeur de sa maison.

Valeur réduite

Plusieurs facteurs contribuent à réduire la valeur de revente d’une maison, comme par exemple le quartier dans lequel elle est située, l’absence d’une piscine ou la proximité d’une voie ferrée. Le tabagisme est aussi un facteur important qui est malheureusement trop souvent négligé. Fumer à l’intérieur peut faire baisser la valeur de revente d’une maison de l’ordre de 29%. Un récent sondage parrainé par Pfizer Canada effectué auprès d’agents et de courtiers immobiliers de l’Ontario, révèle en effet que près de la moitié (44%) des répondants croient que fumer réduit la valeur de revente d’une maison. De ce nombre, près du tiers (32%) pensent que cette diminution de valeur se situe entre 10 et 19%, alors qu’un autre tiers (32%) croient qu’elle serait plutôt de l’ordre de 20 à 29 %.
Avec un prix de vente moyen établi à 564 793 $ en mars 2013, un fumeur torontois perdrait donc 163 781,27 $ à la revente de sa maison. Si ce chiffre ne vous incite pas à cesser de fumer, on se demande bien ce que ça prend. Mieux vaut au moins fumer à l’extérieur pour le bien-être de sa famille et pour protéger le plus important investissement personnel qui soit, sa maison.

Fumer fait fuir les acheteurs

Si vous êtes engagé dans le processus de vente de votre maison, un agent immobilier vous a certainement déjà vanté l’importance de l’apparence extérieure et générale de votre demeure pour attirer les clients. Mais que se passe-t-il une fois que les acheteurs potentiels se retrouvent à l’intérieur? L’odeur trahie immédiatement les maisons de fumeurs. La bouche d’incendie sur le gazon et l’école publique bruyante au coin de la rue passent alors au second rang, l’odeur de la fumée est un moyen sûr de faire fuir les acheteurs potentiels. Peut importe les milliers de dollars dépensés en rénovation et en décoration, ces investissements risquent d’être perdus si on persiste à fumer à l’intérieur de sa maison.
Selon l’enquête, près de 9 agents et courtiers immobiliers de l’Ontario sur 10 (88 %) croient qu’il est plus difficile de vendre une maison de fumeurs. Pis encore, plus de la moitié (56 %) pensent que les acheteurs sont moins enclins à acheter une maison de fumeurs et 27 % avancent qu’une maison de fumeurs est en fait un repoussoir. On retrouve au moins un fumeur dans 15 % des foyers au Canada. Un nombre important de vendeurs de maison mettent donc volontairement la valeur de leur propriété à risque.

Comment reconnaître une maison de fumeur

En regardant des émissions sur l’immobilier comme “Property Virgins” et “Income Property” on apprend à examiner une propriété au-delà de son aspect cosmétique. Mais quand il s’agit de reconnaître une maison de fumeur, l’aspect cosmétique prend toute son importance. Il est à peu près impossible de débarrasser une maison de l’odeur acre et putride de la cigarette. Il y a des indices qui ne trompent pas, mieux vaut les déceler lorsqu’on visite la maison qu’on souhaite acheter. Dès qu’on franchit la porte d’entrée, on est généralement en mesure de sentir l’odeur imprégnée de la cigarette. Si ce n’est pas évident, il faut chercher des taches jaunes sur les murs et sur les tapis. Un déshumidificateur doublé d’un système de purification d’air peut aussi signifier que le vendeur tente de camoufler l’odeur de la cigarette. L’absence de détecteurs de fumée en état de marche peut aussi être révélateur.

Que peut faire le vendeur-fumeur

Si vous fumez à l’intérieur, il n’est jamais trop tard pour cesser. Si vous n’êtes pas prêt à cesser de fumer, il faut au moins envisager de fumer à l’extérieur. Il y a de nombreux avantages à ne plus fumer à l’intérieur, l’air y est plus pur, les rideaux et les meubles ont l’air plus propres et sentent le frais. On peut difficilement choisir l’emplacement de sa maison, mais fumer ou non à l’intérieur, demeure un choix. Non seulement fumer à l’intérieur réduit la valeur d’une maison, ça augmente aussi les risques d’incendie. Il faut surtout éviter de s’endormir avec une cigarette allumée à la main!

Cet article est aussi disponible en Anglais

Autres sujets aussi lié à cet article

À propos des Hypothèques / Acheter une Maison

Laisser un commentaire