Détaillants à rabais, plus populaires dans une conjoncture difficile

Détaillants à rabais
2013 a connu un début modeste en ce qui concerne le niveau de confiance des consommateurs canadiens qui, selon l’indice Groupe Investors – Harris Decima, s’établit à 77,6, en baisse par rapport au 79 enregistré en novembre dernier.

L’économie a eu un impact sur tout le monde. Découvrez comment vous pouvez économiser de l’argent en comparant les taux hypothécaire et les les taux des cartes de crédit… et trouver le taux parfait qui correspond le mieux à votre style de vie dans cet environnement économique difficile

Les Canadiens modérément optimistes quant à l’avenir

Malgré une conjoncture économique et un marché du travail difficiles, de nombreux Canadiens estiment que 2013 sera une bonne année. Le sondage du Groupe Investors révèle que le quart (25%) des Canadiens croient qu’ils seront mieux nantis l’an prochain, alors que seulement 13% pensent que leur patrimoine va rétrécir. Il s’agit d’une légère amélioration par rapport aux résultats de l’an dernier qui affichaient 24% et 12% respectivement. En ce qui a trait aux achats importants, comme l’achat d’une maison par exemple, près de la moitié des répondants (44%) estiment que le moment est idéal pour le faire, alors que 38 % opteraient pour la prudence. Les résultats sont semblables pour le niveau de confiance qui prévaut vis-à-vis le marché du travail. 43 % croient que les conditions seront bonnes au cours des 5 prochaines années, alors que 41% se disent préoccupés par la sécurité d’emploi et croient qu’une autre récession va nous frapper au cours de cette période.

Moins de confiance en la croissance

L’enquête dépeint un tableau bien différent quand il s’agit de l’économie canadienne. Seulement 13 % croient que nous connaitrons une période de croissance et de prospérité l’an prochain, alors que 20% considèrent que nous connaitrons des moments difficiles. Ce n’est pas une surprise si on se fie aux résultats du PIB dont la croissance prévue en 2012 était évaluée à moins 3 % pour un avenir prévisible.

Les clients sont rois

Ce n’est pas un secret que le gouvernement fédéral est préoccupé par l’endettement des ménages. Avec un ratio endettement/revenus qui oscille près du niveau qui existait aux États-Unis juste avant la crise, les ménages canadiens se font dire d’épargner autant que possible, de rembourser leurs dettes et de s’abstenir de dépenser inutilement. Bien qu’on puisse repousser certains achats comme une nouvelle voiture par exemple, nous ne pouvons nous passer de l’essentiel comme de la nourriture et des vêtements.

Les appels à profiter des faibles taux d’intérêt pour rembourser ses dettes portent fruits auprès des Canadiens qui semblent se tenir loin des centres commerciaux par les temps qui courent. Les ventes au détail n’ont progressé que de 2,5% au cours de la saison des Fêtes 2012, un baisse importante par rapport aux 5% d’il y a deux ans. La faible croissance des salaires et un marché du travail qui est loin de battre des records, font en sorte que les Canadiens sont peu susceptibles de connaitre une augmentation de leur pouvoir d’achat cette année. La porte est donc grande ouverte pour les détaillants à rabais.

Les chaînes de magasins tentent de capitaliser sur la confiance des consommateurs

Malgré une période des fêtes plutôt sobre, les grands magasins comme Target et Walmart tentent de faire une percée auprès des consommateurs qui cherchent à économiser. Avec une augmentation salariale moyenne prévue à 3 % en 2013, les Canadiens sont de plus en plus à la recherche d’aubaines et ces magasins semblent répondre à la demande. En période économique difficile, il est naturel que les consommateurs se tournent vers les marques génériques et réduisent leurs dépenses.
Avec l’ouverture de plus de 100 nouveaux magasins Target au Canada d’ici à la fin de l’année, la concurrence s’accroit entre les grands magasins à rabais. Bonnes nouvelles pour les Canadiens qui ont payés des prix plus élevés qu’aux États-Unis ces derniers temps. Ce nouveau contexte commercial va certainement se traduire par un plus grand choix de produits de qualité à prix abordables notamment par ce que les nouveaux venus vont chercher à séduire les clients à tout prix. Certaines des meilleures aubaines sont disponibles sur l’achat de vêtements et de chaussures dont le prix diminue année après année. En fin de compte, 2013 s’annonce une grande année pour les clients à la recherche d’aubaines.

Cet article est aussi disponible en Anglais

Autres sujets aussi lié à cet article

Gérer Votre Argent / Nouvelles Économiques

Laisser un commentaire