De l’importance de l’apport économique des petites entreprises

The impact of small business on the Canadian economy
Au quotidien, nous sommes tous en contact avec des petites entreprises de toutes sortes, du dépanneur du coin où nous achetons notre litre de lait pour le petit déjeuner, au café où nous nous arrêtons en route pour le travail, aux petits restaurants où nous prenons le lunch et aux bars où nous allons nous détendre en fin de journée. Mais nous ne pensons pas souvent à l’importance qu’ont ces petites entreprises pour l’économie. Dans les faits presque toutes les entreprises canadiennes, 98 %, sont considérées comme des PME au sens ou l’entend Industrie Canada, c’est à dire qu’elles ont moins de 100 employés. Ces PME contribuent à plus de 30% du PIB. Être propriétaire de PME a bien entendu ses hauts et ses bas. Voici donc quelques conseils pour aider à améliorer ses performances d’entrepreneur.

Découvrez comment vous pouvez économiser du temps et de l’argent en comparant les taux hypothécaire et les taux de carte de crédit.

Vive la PME

«Les petites entreprises et les entrepreneurs génèrent les grandes idées qui stimulent l’innovation et la croissance», affirme Colleen McMorrow, chef canadien des services en entrepreneuriat chez Ernst & Young . « Ils prennent des risques qui aident à créer des emplois et à générer de la richesse. Ils poussent l’économie en avant et ils investissent dans les collectivités partout au pays. » La Chambre de commerce du Canada renchérie « Les petites entreprises dynamiques sont essentielles à la prospérité du Canada. »

Être en contrôle

Lequel d’entre nous n’a pas un jour rêvé d’être son propre patron? C’est ce qui se produit quand on possède sa propre entreprise. On ne peut nier que ça nécessite beaucoup de travail et beaucoup plus de temps qu’on le souhaiterait, mais en bout de ligne, on devient le seul responsable et le seul à profiter des avantages au cas ou l’entreprise prend réellement son envol.

Une question de survie

Être entrepreneur peut s’avérer risqué. Alors que 85% des nouvelles entreprises survivent à une première année d’opération, à peine la moitié, 51%, se rendent à leur cinquième anniversaire, nous apprend Industrie Canada.

Une partie du problème pourrait se cacher dans la paperasse. La Fédération canadienne de l’entreprise indépendante (FCEI) a récemment publié une étude sur ce qu’elle appelle la lourdeur bureaucratique qui selon ses chiffres coûterait 31 milliards de dollars par an aux entreprises canadiennes. Les plus durement touchées seraient les petites entreprises qui comptent moins de 5 employés. Selon un rapport de la FCEI, la réglementation gouvernementale coûterait chaque année aux PME 5942,00 $ par employé. Une enquête effectuée auprès des membres de la FCEI révèle qu’un tiers ne se seraient peut-être pas lancé dans les affaires s’ils avaient su à quel point ce fardeau est difficile à porter et plus des deux tiers se disent convaincu que cette lourdeur réduit la productivité de manière importante.

Savoir où trouver de l’aide

Savoir, c’est pouvoir et plus on en sait avant de se lancer en affaires plus on a de chances de réussir. Il existe un certain nombre de ressources en ligne dont de nombreux liens vers des organisations capables d’aider les petites entreprises à s’y retrouver. Voici quelques-uns de nos favoris.

La Banque de développement du Canada
Cette institution financière fédérale possède plus de 100 bureaux à travers le pays et a pour objectif spécifique de répondre aux besoins financiers des propriétaires de petites entreprises. En ligne, elle propose une mine d’informations sur le démarrage, l’exploitation et la vente d’entreprise.

Profit Magazine
ProfitGuide.com est la version en ligne du Canada’s Guide to Business Success, un magazine bi-mensuel rempli de conseils sur une foule de sujet dont la façon de transformer une idée en une entreprise viable et prospère, à la façon de vendre ou de le passer la main à la prochaine génération en vue de la retraite.

La Fédération canadienne de l’entreprise indépendante
Cette association, qui représente plus de 100 000 petites entreprises de partout au Canada, fait du lobbying et fournit du soutien à ses membres y compris certains rabais pour les membres de sociétés affiliées.

Autres sujets aussi lié à cet article

Économies et Investissements / Non classé / Nouvelles Économiques

Laisser un commentaire