Changements au programme de Pension de la Sécurité de la vieillesse du Canada

retirement planning

Vous savez probablement que dans le plus récent budget fédéral, le gouvernement a changé l’âge auquel les prestations de sécurité de la vieillesse (SV) commencent à être versées de 65 à 67 ans. Si vous n’en n’avez pas entendu parler, c’est que vous êtes probablement trop jeune pour penser que c’est important pour vous. Eh bien devinez quoi, ça l’est!

Alors que cette annonce peut sembler signifier que votre retraite a été repoussée, votre pension de la sécurité de la vieillesse ne devrait représenter qu’une portion de votre revenu de retraite.

Le montant maximal actuel qu’une personne peut recevoir est de 540.12$ par mois (ou 6,481.44$ par année), avec une moyenne de 510.21$ par bénéficiaire (en janvier 2012). Pensez-vous pouvoir vivre avec une telle somme? Probablement pas.
Ici, nous allons voir ce que signifie ce changement – et survoler les options de planification de la retraite – en se basant sur votre âge actuel.

Si vous avez 54 ans ou plus

Si vous êtes né avant le 31 mars 1958, vous pouvez relaxer (du moins, au sujet de la pension de la SV). À des fins politiques, le gouvernement a différé les changements annoncés d’une décennie, avec une implantation prévue en avril 2023 (ou dans 2-3 cycles électoraux). Dès que vous atteindrez l’âge de 65 ans, vos prestations de la sécurité de la vieillesse commenceront à être versées dans votre compte comme prévu. Ceci étant dit, un autre changement proposé dans le budget est l’option de différer la réclamation de votre pension de la SV pour une période pouvant aller jusqu’à cinq ans, à partir du 1er juillet 2012. Ce qui signifie que si vous choisissez (ou si vous avez négligé votre planification de retraite et que vous n’avez pas le choix), vous pouvez travailler jusqu’à l’âge de 70 ans, continuant ainsi à épargner votre salaire, et faire ensuite la demande de prestations de la SV plus élevées que la normale.

Par exemple, quelqu’un qui aura 65 ans en septembre 2013 et qui choisit de travailler pour une autre année avant de prendre sa retraite recevra un montant annuel de prestations de la SV de 6,948$ (si l’on se base sur les taux actuels) au lieu de 6,481$. Travaillez jusqu’à l’âge de 70 ans et recevez plutôt 8,814$ par année en prestations de SV, en plus des 5 années de revenus additionnels.

Si vous avez entre 50 et 54 ans

Les choses se compliquent pour les gens appartenant à cette tranche d’âge, puisqu’ils seront affectés par la phase d’implantation. Vos paiements seront différés d’une période d’un mois à deux ans, dépendamment de votre mois et année de naissance. Consultez ce tableau pour plus de détails. Jetez ensuite un coup d’œil à notre tableau plus bas pour connaitre nos conseils pour ceux dont les prestations seront différées de deux ans.

Si vous avez 49 ans ou moins

Pour ceux qui sont nés après le 1er février 1962, vous ne recevrez pas pension de SV avant l’âge de 67 ans. Donc oui, votre retraite a en effet été repoussée de deux ans. Mais, comme mentionné plus haut, rares sont les personnes qui pourraient compter seulement sur la pension de la SV pour leur retraite.

Et, bien que le gouvernement ait pointé qu’il n’y aura pas d’autres changements apportés à la pension de la SV, qui sait ce qui peut arriver au cours des 25 prochaines années, avant que les gens faisant partie de ce groupe n’atteignent l’âge de 65 ans. Les personnes averties savent qu’elles ne peuvent pas compter uniquement (ou même en partie) sur les prestations gouvernementales pour leurs besoins en matière de retraite.

Comme pour toute stratégie d’investissement, la clé est la diversification. Même si vous êtes assez chanceux pour avoir un plan de retraite offert par votre employeur, vous devriez au moins vous informer sur les autres options s’offrant à vous pour vous offrir une retraite longue et luxueuse. La plupart d’entre vous ont déjà tiré avantage de l’épargne fiscale occasionnée par l’investissement dans un REER. L’option la plus récente est le compte CÉLI. Les deux programmes offrent des styles d’investissements similaires, allant des fonds mutuels aux obligations, en passant par les actions. La principale différence est que bien qu’il n’y ait aucun avantage immédiat au fait d’adhérer à un CÉLI, toute somme gagnée grâce à l’investissement n’est pas taxable.

Dépendamment de votre tolérance au risque, vous pouvez utiliser ces options relativement sécuritaires pour vous acquérir un mélange d’obligations ou opter pour un portefeuille d’actions diversifié qui pourrait être plus lucratif à long terme.

Autres sujets aussi lié à cet article

Emprunter de L'argent / Gérer Votre Argent

Laisser un commentaire