ATB Financial, marge de crédit hypothécaire offerte à 3% en Alberta

ATB HELOC offered for 3% in Alberta

Les résidents des Rocheuses qui sont prêts à emprunter sur la valeur de leur maison peuvent faire une bonne affaire ces temps-ci en profitant de l’offre de ATB qui propose une marge de crédit hypothécaire à 3 % pour la première année, identique au taux préférentiel! Cette marge de crédit est disponible en Alberta jusqu’au 31 mai et s’applique à la première année d’emprunt. Il s’agit du plus faible taux d’intérêt pour une marge de crédit hypothécaire au Canada!

Ce crédit à taux préférentiel est une bouffée d’air frais pour les propriétaires de maisons qui ont vu l’accès à ce type de crédit rendu plus difficile par les changements de règles de la SCHL qui plafonnent les montants et la durée d’amortissement des prêts hypothécaires. Depuis juillet dernier, les propriétaires peuvent retirer jusqu’à un maximum de 65 % de la valeur de leur propriété et jusqu’à 80% du ratio prêt-valeur.

Gardons par contre à l’esprit, que les intérêts pour ce type de marge de crédit varient, ce qui veut dire qu’une fois que le taux offert pour la première année augmentera, les intérêts seront ajustés en fonction des conditions de marché en vigueur.

Pourquoi hypothéquer sa propriété?

Le prêt hypothécaire est un investissements qui profitent à long terme! Non seulement il permet de possédez le toit qu’il y a au dessus de sa tête, mais les remboursements effectués mois après mois, se transforment en capital au fil du temps. Un capital qu’on peut utilisé pour accéder à des fonds supplémentaires. Une marge de crédit hypothécaire sert essentiellement à emprunter de nouveau de l’argent qu’on a déjà payé pour rembourser son prêt hypothécaire. On peut obtenir jusqu’à 80% de la somme payée à ce jour et jusqu’à 65 % de la valeur totale de sa propriété.

L’argent peut servir à une panoplie de projets, un fonds de prévoyance, des rénovations domiciliaires voire, prendre des vacances. Semblable à une carte de crédit, une marge de crédit hypothécaire comporte des intérêts qui s’accumulent sur le solde impayé puisqu’il n’y a aucune période d’amortissement ni de délais prévu pour rembourser.

Les risques d’une dette permanente

C’est en raison de ses caractéristiques non restrictives qu’ont été resserré les règles régissants ce type de marge de crédit qui est considérée comme un produit haut risque à la fois pour l’emprunteur et pour le prêteur. Il est facile de s’endetter au delà de la valeur de sa marge de crédit et même au delà de la valeur de sa maison surtout si la valeur des maisons tombe. De plus, l’intérêt est basée sur des conditions variables, donc si la Banque du Canada augmente le taux de financement à un jour, il en ira de même pour le montant d’intérêts à payer. A l’heure actuelle, les taux d’intérêt se maintiennent à un record plancher depuis septembre 2010.

Les économistes ne prévoient pas de hausse des taux avant le début 2014 en raison du ralentissement anticipé de la croissance économique canadienne. Mieux vaut par ailleurs être conscient de l’impact d’une éventuelle hausse des taux et se demander si sa marge de crédit sera toujours viable en cas de hausse.

Se sont les banques qui devront absorber le manque à gagner en cas de défaut sur les marges de crédit hypothécaires. Ceci constitue une autre raison pour laquelle des mesures ont été prises pour en limiter l’accessibilité.

Quelques conseils

Ne pas être trop gourmand. Ne pas emprunter plus qu’on peut rembourser avec les intérêts. Utiliser seulement ce dont on a réellement besoin, même si la banque est prête à nous accorder un prêt plus important.

Planifier le remboursement. Dès qu’on touche son prêt, mieux vaut établir un plan de remboursement avec son prêteur à raison d’au moins quelques centaines de dollars par mois.

Parce que les taux des marges hypothécaires sont généralement plus élevés que les taux hypothécaires, mieux vaut rembourser sa marge avant de faire des versements supplémentaires sur son prêt hypothécaire conventionnel.

Il faut aussi s’assurer d’inclure le coût des intérêts dans son budget mensuel et d’avoir un plan alternatif au cas ou les taux d’intérêt se mettraient à augmenter.

Autres sujets aussi lié à cet article

À propos des Hypothèques / Acheter une Maison / Économies et Investissements / Gérer Votre Argent / Nouvelles Économiques

Laisser un commentaire