4 façons d’accumuler plus vite l’argent nécessaire pour acheter sa maison

acompte pour pour acheter l'immobilier
Avec des taux hypothécaires au plus bas, il semble logique de souhaiter devenir propriétaire. Pourquoi payer un loyer alors qu’on pourrait investir cet argent dans sa propre maison.

Le seul problème c’est qu’on ne peut pas simplement emménager dans une maison ou dans un condo et verser les mensualités hypothécaires pour en devenir propriétaire. On doit d’abord payer une somme substantielle en guise d’acompte pour accéder à la propriété. Voici quelques façons d’y arriver plus rapidement.

Le strict minimum

Comme le prix des maisons est élevé depuis une décennie, le montant de l’acompte à verser est assez important. Selon les modalités générales qui s’appliquent à l’assurance prêt hypothécaire, on doit verser 20% d’acompte pour achetez une maison. Si on ne dispose pas de cette somme, on doit alors acheter une assurance hypothécaire auprès de la SCHL et payer quand même un acompte minimal égal à 5 % du coût de la propriété.

Comme le prix moyen d’une maison oscille autour des 350 000,00 $ au Canada, on devra donc économiser environ 17 500,00 $ pour devenir propriétaire. Il est préférable d’en mettre davantage sur la table. Un acompte de seulement 5% nécessite un emprunt hypothécaire plus important ce qui peut compromettre la capacité à couvrir les autres coûts associés à l’achat de la maison, frais d’avocats, taxes et autres frais afférents, sans compter les éventuelles rénovations et réparations. À moins d’emménager dans une nouvelle maison, les propriétaire doivent généralement faire quelques mises à niveau. Même les acheteurs de maisons neuves doivent prévoir l’achat d’articles comme des étagères, de la peinture et des lampes. Plus l’acompte est petit, plus les primes d’assurance hypothécaire sont élevées.

Selon un récent sondage de TD Canada Trust 60% des propriétaires auraient aimé avoir payé un acompte plus important à l’achat de leur maison. Mieux vaut donc épargner autant que possible et commencer tôt.

Stratégies d’épargne

La meilleure approche pour épargner consiste à faire un effort concerté. On peut le faire par transferts automatiques d’un compte chèques vers un autre compte ou vers un fonds dédié.

Il faut par ailleurs s’assurer que l’argent soit en sécurité et accessible au cas par exemple ou le marché boursier baisserait au moment d’acheter. Un manque de fonds pourrait alors compromettre toute transaction immobilière. Mieux vaut être prudent avec son argent. De nombreux produits financiers sont peu flexibles, il faut éviter ceux qui pourraient nous empêcher de toucher son argent quand on en a besoin

Les instruments d’épargne:

Le comptes d’épargne à intérêts élevés: Ce type de compte n’offre pas beaucoup d’intérêts en ce moment, moins de 2%. Attention aux frais de gestion et à la tentation de sortir son argent. Il est par ailleurs facile de toucher son argent lorsqu’on est prêt à acheter sa maison et il n’y a aucun risque de pertes.

Les obligations d’épargne du Canada. Pas besoin d’investir beaucoup dans ce produit d’épargne classique, simplement s’assurer d’acheter des obligations qu’on peut encaisser à tout moment. On ne sait jamais quand on va trouver la maison de ses rêves et avoir besoin de faire un dépôt pour l’acheter.

Les certificats de placement garanti. Ils sont appelés “garanti” pour une raison. Les certificats de placement garanti sont une excellente façon d’économiser, il est par ailleurs important de vérifier les échéances. Il se peut qu’on ne puisse toucher son argent au moment ou on en aura besoin.

Les marchés monétaires: Ce type de produits est généralement assez stable et flexible. S’assurer qu’il est possible de retirer son argent à tout moment.

Le REER

Les premiers acheteurs sont autorisés à retirer jusqu’à 25 000,00 $ libre d’impôts de leur REER dans le cadre du Régime d’accession à la propriété, à condition de rembourser cette somme en moins de 15 ans.

C’est un défi pour les nouveaux propriétaires. Il faut être conscient que la somme empruntée au REER ne contribue aucunement à faire fructifier son épargne-retraite et ne fait aucun intérêt.

Il s’agit d’un excellent programme, mais il faut y aller avec prudence. Il est préférable de contribuer parallèlement à un régime d’épargne distinct ce qui réduira le montant du retrait REER et la somme à rembourser.

Y mettre le temps

Le plus important des ingrédients d’une stratégie d’épargne demeure la patience. Il faut des années pour économiser assez d’argent pour acheter une maison. Prendre l’habitude de l’épargne, lutter contre les dépenses inutiles et se préparer financièrement et mentalement à devenir propriétaire est un processus graduel.

Plus on est discipliné et on est patient, plus on augmente ses chances d’arriver à épargner suffisamment pour être prêt à affronter les défis à venir.

Autres sujets aussi lié à cet article

À propos des Hypothèques / Acheter une Maison / Économies et Investissements

Laisser un commentaire