Ce que votre âge dévoile à propos de vos habitudes d’épargne

Different age groups tend to take a different approach to their savings habits

Ce que votre âge dévoile à propos de vos habitudes d’épargne

Chaque génération a connu sa propre liste de défis économiques mais dans quelle mesure ces conditions ont-elles un effet sur l’état d’esprit démographique au sujet des finances personnelles? Il s’avère que l’effet est marqué.
La Banque TD Canada Trust et le Dr J. Bruce Morton du département de psychologie de Western University Canada ont récemment étudié les attitudes générationnelles envers les habitudes d’épargne, des baby-boomers à la Génération du millénaire en passant par la Génération X, et ce dans l’espoir de donner des conseils pour aider à orienter les futurs efforts d’épargne.
«Bien que chaque personne prenne des décisions basées sur ce qui a le plus de sens selon son propre point de vue, en particulier sur la façon de maximiser les gains et de minimiser les pertes, ce qui semble raisonnable pour certaines personnes peut ne pas être raisonnable pour les autres» déclare Morton. «Ce processus de prise de décision est influencé par la génération à laquelle nous appartenons et par les facteurs culturels et économiques correspondants qui nous donnent une impression différente de l’avenir.»
John Tracy, vice-président senior de la Banque TD, a déclaré que le fait de connaître ces influences peut aider à établir des habitudes de planification financière.
«Comprendre ce qui motive votre génération à épargner peut aider à identifier des stratégies utiles de planification financière pour chaque étape de votre vie» explique Tracy. «Quel que soit votre stade de vie, connaître le montant dont vous aurez besoin à la retraite est essentiel pour la gestion de votre argent et pour être prêt financièrement pour l’avenir.»

La vie en période agitée: la Génération du millénaire (1982-1999)

En tant que génération qui a grandi à l’ère de l’information, les difficultés des remous économiques continuels sont très familières pour la Génération du millénaire.
«Le facteur déterminant pour la Génération du millénaire est peut-être l’incertitude économique persistante» selon Morton. «La Génération du millénaire peut trouver difficile d’envisager un avenir concret alors qu’elle fait face à des défis au niveau du marché du travail et de l’économie incertaine, faire des économies pour le futur peut sembler moins raisonnable.»
Selon l’étude, 65 pour cent des jeunes de la Génération du millénaire «se sentent continuellement comme s’ils dépensaient trop d’argent» (comparé à 56 pour cent de la Génération X et 44 pour cent des baby-boomers).
Compte tenu de l’accès infini à l’information dans lequel cette génération a été éduquée, il n’est pas surprenant que 55 pour cent estiment qu’il ont besoin de plus d’information au sujet des façons d’épargner et d’investir (par rapport aux générations plus éclairées que sont la Génération X et les baby-boomers, 51 pour cent et 45 pour cent, respectivement).

La stratégie d’épargne de la Génération du millénaire

Essayez de mettre sur pied un plan d’épargne automatique qui investit un montant fixe à intervalles réguliers dans un RER. À mesure que votre revenu augmente, vous pouvez ajuster le montant de vos cotisations.
«Puisque vous avez le temps de votre côté, économisez même juste un peu de façon régulière rapporte tout en vous permettant de profiter de l’intérêt composé.» ajoute Tracy.

Rompre avec la tradition: la Génération X (1965-1981)

Après avoir vécu des moments de «transformations économiques sans précédent», y compris une plus grande fluidité du marché du travail et l’élimination de la retraite obligatoire, il n’est pas surprenant que les gens interrogés qui sont de la Génération X ont présenté les opinions les plus concurrentes quand il s’agit de finances.
«Ces grandes forces économiques ont conduit à l’abandon des notions traditionnelles de carrière et de retraite» a déclaré Morton. «Conséquemment, de nombreux membres de la Génération X prévoient travailler pendant les années traditionnellement liées à la retraite, ce qui compromet l’incitation à économiser à long terme.»
Tiraillés entre épargner pour la retraite (55 pour cent), rembourser les prêts hypothécaires (44 pour cent), rembourser des prêts (38 pour cent), rembourser des dettes de carte de crédit (37 pour cent) et mettre de côté un fond d’épargne d’urgence (37 pour cent ), 70 pour cent des personnes interrogées ont déclaré avoir l’impression de ne jamais épargner assez.

La stratégie d’épargne de la Génération X

Puisqu’il leur reste moins de temps pour amasser une somme appréciable pour la retraite, il est impératif que la Génération X trouve un moyen de contribuer régulièrement à son épargne-retraite pendant ses années de revenus élevés, même si cela signifie qu’il faut trouver des moyens de réduire les dépenses courantes.
«En règle générale, la Génération X devrait avoir comme objectif d’économiser assez pour avoir entre 60 et 80 pour cent par année de son revenu gagné annuellement alors qu’elle travaille pour vivre pendant sa retraite si elle ne veut pas changer son mode de vie» explique Tracy.

Historiquement économes: les baby-boomers (1946 – 1964)

Ah, la génération d’après-guerre, éduquée par des parents économes qui avaient enduré la dépression pendant une période de prospérité économique et de stabilité de l’emploi. Ce très bon début dans la vie se traduit par un sentiment général de confiance parmi les baby-boomers : 79 pour cent estiment se sentir à l’aise avec la façon dont ils gèrent leur argent. Cependant, 56 pour cent estiment avoir encore des sentiments d’inquiétude au sujet de leurs habitudes d’épargne alors qu’ils sont sur le point de prendre leur retraite.
«En tant que baby-boomer, même si l’épargne pour l’avenir est une priorité absolue, il est tout aussi important de connaître le montant que vous devez épargner de façon réaliste et si vous êtes sur la bonne voie pour atteindre votre objectif.» explique Tracy. «Comparez votre objectif au revenu que vous aurez de vos épargnes actuelles pour déterminer le montant additionnel que vous devez épargner.»

La stratégie d’épargne des baby-boomers

Tracy estime qu’il est temps d’avoir un conseiller financier pour organiser un plan réaliste qui «comprend la réduction ou l’élimination des dettes avant la retraite afin de libérer du revenu pour cette étape de votre vie».
Contrôler vos finances à ce stade est directement lié à votre mode de vie dans les années à venir.

Autres sujets aussi lié à cet article

Économies et Investissements / Gérer ses Dettes / Gérer Votre Argent / Nouvelles Économiques

Laisser un commentaire